Chypre veut aussi attirer les retraités !

Qui d'entre vous n'a pas récemment lu ou vu un reportage relatif aux mesures d'exonérations fiscales de certains pays, destinées à séduire les particuliers et entreprises afin de les encourager à y devenir résidents fiscaux (donc y vivre + 183 jours/an) soit à y établir le siège social de leur société.

Les seniors sont une frange de la population particulièrement ciblée, parce qu'ils disposent de garanties économiques (leurs retraites), d'un pouvoir d'achat en rapport, et ne dépendent nullement du marché de l'emploi pour s'établir dans les pays de leurs choix. Les retraités vont essentiellement privilégier :
- un pouvoir d'achat accru et des mesures d'exonération fiscales éventuellement adossées;
- des conditions climatiques idéales, notamment en période hivernale;
- un pays serein, non soumis à l'insécurité ou à des situations anxiogènes, ce dont la France s'est faite spécialiste (ne sommes-nous pas les premiers consommateurs au monde, d'antidépresseurs et anxiolytiques).

Dans cette politique d'accueil bienveillante à l'attention des retraités, le Portugal semble être devenue la destination principale, depuis la mise en place au 1er janvier 2013, d'une politique d'encouragement à résider là bas. En effet, tout retraité s'établissant au Portugal bénéficie d'une imposition nulle, ce qui a le mérite de séduire .... à court terme du moins ! Car si l'offre est réelle et indéniablement attractive, elle n'en demeure pas moins exceptionnelle pour les raisons suivantes :
- il est d'abord OBLIGATOIRE de résider plus de 183 jours/an sur place. Il s'agit donc d'y avoir sa résidence principale, et non secondaire, d'y acquitter l'ensemble de ses factures et pouvoir ainsi démontrer sa résidence sur place plus de 6 mois. Sinon gare aux contrôles et redressements fiscaux;
- seules les retraites du secteur privé sont concernées, un fonctionnaire relevant toujours de l'imposition du pays qui lui aura versé ses traitements passés;
- la mesure n'est valide que 10 ans. Au delà, le résident relève de l'impôt portugais, ou devra revenir en France 5 ans, pour bénéficier à nouveau de cette mesure.

Mais si le Portugal s'enorgueillit, à juste titre, de bénéficier de plus de 300 jours d'ensoleillement/an, d'un coût de vie bien inférieur à la France, et d'un statut de "résident non habituel" permettant sur le moyen terme de bénéficier d'un cadre de vie appréciable, il n'en demeure pas moins que Chypre a également compris l'attrait de telles mesures de dumping fiscal et a déployé en juillet 2015, de nombreuses nouvelles mesures d'exonération, au bénéfice des "non dom" (en clair, les non résidents).

Que retenir de cette mesure :
1 - les revenus de "non dom" (personnes résidant plus de 183 jours à Chypre, et y élisant domicile principal) retraites étrangères dans le cas présent, sont soumises soit à un taux fixe d'imposition de 5% l'an ou selon les barèmes plus classiques de 0% pour ceux percevant moins de 19500 €/an à 35% pour ceux percevant plus de 60.000 €/an (au choix du "non dom"). A l'exception du premier seuil non imposable, vous privilégierez alors à coup sur le taux fixe de 5%, soit sur une base de 2000 €/mois ou 24.000 €/an, un impôt annuel de 1200 €, soit 100 €/mois. (source https://www.pwc.com.cy/en/publications/assets/tax-facts-figures-english-2015.pdf page 3, en anglais)
2 - cette mesure n'est pas limitée dans la durée, elle ne prend donc pas fin au bout de 10 ans.

Par delà cette politique de séduction à l'attention des seniors, que retenir encore qui soit plus avantageux à Chypre qu'ailleurs :
- l'île bénéficie d'un climat méditerranéen et non Atlantique comme dans le cas portugais, ce qui sous entend que le seuil d'ensoleillement est non seulement supérieur à celui proposé par le Portugal, mais surtout les températures sont très clémentes l'hiver, (moyenne de 17°) et très chaudes de mai à octobre (35° en moyenne), ce qui vaut aussi pour la température de l'eau (variable de 16° l'hiver à 29° l'été);
- le coût de la vie est inférieur au coût français (découvrez tout cela dans ce blog);
- le prix de l'immobilier est particulièrement attractif, tant dans le cadre de la location longue durée, que de l'achat. Vous n'aurez aucun mal à louer un appartement type T3/T4, ultra moderne et meublé pour moins de 400 €/mois ou d'une maison de taille similaire avec piscine pour moins de 500 €/mois, l'ensemble des biens étant évidemment climatisés. Vous pourrez également acheter de tels biens pour des prix variables de 80.000 à 150.000 € sans difficultés;
- les infrastructures (autoroutes, réseaux informatiques, téléphoniques) sont au niveau français, sachant que Chypre fut une colonie britannique laquelle a donc profité du savoir faire et des investissements anglais;
- le tourisme est l'un des principaux moteurs de l'économie chypriote, soyez donc sur de bénéficier d'une qualité d'accueil, de services multiples, de loisirs, mais également de soins si nécessaire qui vous feront adorer Chypre ! Et je n'évoquerai même pas les plages qui font l'objet d'une page spéciale).

Enfin n'oubliez pas que dans le cadre de notre programme CHYPREXPAT, (sans option de recherche d'emploi, ce qui ne concerne plus les seniors retraités), nous aurons plaisir à vous conseiller, vous accueillir, vous faire découvrir l'île et partager les plus beaux endroits, afin de vous aider à franchir le pas de l'expatriation !

Alors n'hésitez pas à nous contacter pour obtenir tous renseignements utiles. Nous adorons Chypre, notre priorité c'est de contribuer à la notoriété de l'île et garantir bonheur et sérénité à celles et ceux qui opteront pour ce petit coin de paradis, au sein de l'Union Européenne.

Retour à l'accueil